lamort_lente_de_luciana_B

Présentation de l'éditeur

 

Dix ans ont passé depuis qu'il a vu Luciana B. pour la dernière fois. A l'époque, il était tombé amoureux d'elle. Bien qu'elle fût la secrétaire personnelle du célèbre auteur de romans policiers Kloster, il l'avait engagée pour taper en cachette les pages de son propre livre. Aujourd'hui, il ne reste plus rien de la jeune fille gaie et séduisante qu'il a connue. Que s'est-il passé? Luciana se raconte : elle a vu, tour à tour, mourir la plupart de ses proches dans des circonstances qui semblent forcer le hasard. Survenue avec une régularité méthodique, cette série d'accidents serait l'oeuvre de Kloster. Sa grand-mère, sa petite soeur, ou bien elle-même pourraient être les prochaines sur la liste. Au bord du désespoir, elle s'adresse au seul homme susceptible de la croire. Qui sait, en tant qu'écrivain, peut-être sera-t-il à même de percer à jour les ténèbres de Kloster? Les Carnets d'Henry James et un volume de la Bible seront ses clés pour un voyage sans retour dans les plus obscures régions du cerveau humain... Après Mathématique du crime, Guillermo Martinez nous entraîne dans un envoûtant thriller littéraire.

 

 

 

 

Biographie de l'auteur

 

Né en 1962, Guillermo Martinez est devenu l'un des écrivains argentins les plus importants de sa génération. Amoureux des lettres, grand lecteur de Borges - auquel il a consacré un essai -, il parvient à réconcilier le genre policier avec la grande littérature. Il est l'auteur de plusieurs romans dont Mathématique du crime (NiL, 2004, coll. " Pavillons poche ", 2008), récompensé par le prix Planeta et adapté au cinéma en 2008 par Alex de la Iglesia sous le titre de Crimes à Oxford. La Mort lente de Luciana B. est son quatrième roman.

 

Editeur : Editions NIL(Robert Laffont)

Tout d'abord un grand merci à la BOB Team et à l'éditeur pour ce livre. Le type même du livre que l'on a du mal à abandonner pour prendre du repos ou aller travailler.(Finalement les déboires avec le Nabokov ont du bon !)
Il se lit donc rapidement et dès le départ, on est saisi. A peine croit-on avoir saisi où l'auteur veut nous emmener que l'on doute. Tous ces crimes sont-ils le fruit du hasard, d'une réaction en chaîne contrôlée, de rêves prémonitoires qui se concrétisent ? Deux écrivains cherchent à écrire leur roman ; l'un qui a les pieds sur terre semblent assez normal dans ses réactions et cette fameuse Luciana compte bien sur lui pour la tirer de ce mauvais destin. L"autre connu et reconnu raconte sa vision de l'histoire très réaliste. Qui dit vrai ? En tant que lecteur on se doute un peu de la fin mais néanmoins, j'ai apprécié être ballottée d'incertitudes en lois statistiques. C'est un polar pas classique où les chiffres et les lettres les paroles s'affrontent, où l'imagination d'un écrivain est sans limite. Je ne peux vous en dire plus sinon...que pas un seul moment je ne me suis ennuyée.
Je vais lire "mathématique du crime" du même auteur pour voir si le plaisir est intact.

Critiques chez mango, Emmyne