jericho Résumé de l'éditeur First thriller :

En 1816, la frégate La Méduse quitte Rochefort pour le Sénégal et s'échoue sur un banc de sable au large de la Mauritanie. Cent quarante-sept hommes s'entassent sur un radeau. Seuls quinze d'entre eux accosteront sur les rivages africains, après avoir vécu le pire, cannibalisme inclus. Alexandre Corréard, ingénieur géographe, fut l'un d'eux. Avec le médecin Jean-Baptiste Savigny, il fit le récit du naufrage de la Méduse, qui inspira le peintre Théodore Géricault et secoua le régime. L'histoire a écarté le récit qu'il fit de son voyage à l'intérieur des terres, au contact de tribus africaines. La tradition orale y aurait préservé une pratique ancestrale de la parole: la langue de Dieu, dotée d'un pouvoir extraordinaire. Corréard en consigna les détails par écrit. À son retour en France, il ouvrit une librairie au Palais Royal et dissimula son manuscrit dans l'un des contreforts de la Gare d'Austerlitz dont il dressa les plans. Il se consacra à la politique et fut plusieurs fois emprisonné à cause de ses publications pamphlétaires. C'est du moins la version officielle.

Paris, environ deux cent ans plus tard : le Terrible, un sous-marin nucléaire français a tout bonnement disparu des écrans radars. Un groupe qui se fait appeler « Jéricho » revendique le détournement et menace le Président de se servir de l'armement embarqué si celui-ci ne verse pas immédiatement une très forte rançon, en sus de libérer un scientifique spécialisé dans le nucléaire.Deux embarcations à la dérive, deux histoires reliées à travers le temps...Il n'y a pas de voyage plus édifiant que celui qui vous ramène aux origines

Ce résumé a de quoi attirer les lecteurs avides de surprises et je me suis jetée avec gourmandise sur ce roman.Toutes les histoires qui débutent sont au demeurant alléchantes même si on a du mal à voir où elles vont nous emmener et ça j'adore !

On suit un sous-marin nucléaire à la dérive, un tueur psychopathe et un enquêteur, mais il est aussi question de lieux chargés d'histoire, d'un tableau célèbre, de "traqueurs"...

Derrière toutes ses actions, une réflexion plus noble se dégage, puisqu'il y est question de quête d'une Table de la loi qui révèlerait un langage, celui de ou pour la perfection de l'humanité ; un mystère ou plutôt une aventure pour comprendre l'âme humaine.

Je dois dire, que même si je trouve ce roman très intelligemment construit, j'ai eu du mal à adhérer à cet aspect ou plutôt à l'insérer dans la trame de ce roman. Celui-ci est déjà un puzzle assez difficile à construire car il y a plusieurs histoires et la quête à la "Da Vinci code" de m'a pas enthousiasmée. De même, certaines réflexions ou remarques acerbes sur la politique actuelle n'apportent rien sinon de la confusion.

Je lis dans la présentation de l'auteur que celui-ci "conçoit le thriller comme un divertissement offrant à réfléchir sur des questions philosophiques". C'est tout à son honneur mais pour ma part, je crois que cela m'a perturbée !

C'est vraiment dommage car j'ai une impression de "too much" (actions, sang, thèmes abordés, digressions) qui altère la perception que j'ai de ma lecture qui aurait pu être excellente.

Je remercie Suzanne de chez_les_fillespour la découverte de cet auteur ainsi que First editions. Cette lecture m'a cependant donné envie de lire un autre livre de cet auteur.

Qui est l'auteur ? je vous engage à regarder son site . Magistrat, "Jéricho" est son troisième roman.

L'avis d'Yv, Mika, belledenuit,uncoindeblog,