J'aurais pu vous parler du livre de Justine Lévy "Mauvaise fille". Justine semble fragile et sensible. Son livre est à son image et très bien écrit.

J'aurais pu vous parler du livre de Marie Sizun "la femme de l'allemand". Après le délice de "jeux croisés", je me suis régalée avec celui-ci. Néanmoins je me pose la question du contenu des livres de Marie Sizun. Les femmes seules pas très bien dans leur peau avec enfants sont-elles le fonds de commerce de Marie Sizun ?

J'aurais pu vous parler de l'essai de "Win Tin, une vie de dissident" coécrit avec Sophie Malibeaux journaliste de RFI. Tout le monde a entendu parler de Aung San Suu Kyi, Win Tin a travaillé à ses cotés, a été emprisonné un certain nombre d'années, a été libéré l'année dernière. A 80 ans, il reste un farouche opposant à la junte birmane. Sophie, que je connais, fait parler Win Tin. Ce qu'elle n'écrit pas, c'est comment s'est fait l'entretien, digne de 007...

J'aurais pu fêter mes deux années de blog le jour du printemps mais voilà...

Mes préoccupations professionnelles très denses en ce moment et mes occupations familiales m'éloignent temporairement de mon blog. Vous l'avez constaté je suis moins présente, mon google reader doit être proche de 1000, et l'envie moins présente. Je lis toujours le soir mais m'endort très rapidement.

Je vous abandonne quelques temps, le temps que le boulot se calme et puis que je prenne quelques jours de vacances mi-avril pour découvrir Munich...

Je vous bisoute bien et vous dit à très bientôt