aubonromanprésentation de l'éditeur :

Un fou de Stendhal et franc misanthrope, reclus dans un hameau de Savoie, est abandonné en forêt par des individus qui l'y ont amené de force en pleine nuit. Une très jolie blonde rôdée à la conduite automobile quitte brusquement une route qu'elle connaît comme sa poche. Un Breton sans histoire, habitué à faire chaque matin la même promenade au bord d'une falaise, trouve sur son chemin deux inconnus qui ont tout l'air de l'y attendre. Mais le lecteur comprend bientôt qu'on n'est pas dans un roman policier classique. Les agresseurs ne sont ni des agents secrets ni des trafiquants. Ils ne s'attaquent pas à des durs mais à des tendres, un ancien routard devenu libraire, une mécène mélancolique, et à une entreprise dont aucun des deux n'avait imaginé qu'elle pourrait fâcher. Qui, parmi les passionnés de roman, n'a rêvé un jour que s'ouvre la librairie idéale ? Non pas ce qu'on appelle une bonne librairie, où l'on trouve de bons romans, mais une librairie vouée au roman où ne sont proposés que des chefs-d'œuvre ? En se lançant dans l'aventure, Ivan et Francesca se doutaient bien que l'affaire ne serait pas simple. Comment, sur quels critères, allaient-ils faire le choix des livres retenus ? Parviendraient-ils un jour à l'équilibre financier ? Mais ce qu'ils n'avaient pas prévu, c'était le succès.

Ce roman est extrêmement agréable à lire et intéressant. Il faut juste une préparation particulière car il faut absolument avoir papier et crayon à portée de main. !

Je pose tout de suite les limites de ce roman, je serais débarrassée.

Je ne vois pas à quoi sert la première partie qui donne une couleur policière au roman mais en a-t-il besoin ?

De même je n'ai pas été sensible aux intrigues amoureuses, ni à la lente transformation de Francesca. (pourtant je suis assez fille et j'aime bien les histoires d'amour :)

En revanche, j'ai beaucoup aimé l'idée de départ, à savoir la constitution de cette librairie de bons romans, la manière de l'inventer, de l'organiser avec le comité de selection. Bien sûr comme tout un chacun, j'ai pris des notes et je mesure l'abîme de mon inculture. (je m'aperçois que je ne connais que quelques auteurs, enfin "quelques" est presque un mensonge). Cuné en répertorie certains qui sont sur ma liste aussi.

J'ai aimé dans ce livre et je trouve que Laurence Cossé en fait bien état, l'ambiance qui peut régner quand une équipe démarre quelque chose et va dans le même sens : du travail certes mais de l'énergie et de la confiance. Voilà pour le côté cour et puis côté jardin les clients qui sont heureux dans cette antre merveilleuse. On a envie d'y aller et de s'affaler dans un fauteuil jusqu'à point d'heures !

Ce livre était intéressant aussi car on y apprend un peu les coulisses des librairies et des maisons d'édition. Laurence Cossé évoque aussi les jaloux dans l'ombre qui sont prêts à torpiller un projet qui ne les sert pas. (de là à tuer ?)

Enfin, même si je ne lis pas énormément, je suis assez convaincue depuis longtemps, que le nombre d'exemplaires présentés sur un linéaire n'est pas forcément synonyme de qualité.

C'est une lecture vraiment réjouissante même si elle augmente d'un seul coup ma LAL.

critiques à la blog-o-book (dont Ys et clarabel notamment)