tromelinRésumé de l'éditeur : En 1761, un navire français s’échoue sur un îlot perdu de l’océan Indien. Il transporte cent soixante esclaves. Pour survivre, rescapés blancs et noirs doivent cohabiter. Un officier veut construire une chaloupe. Les marins refusent de l’aider. Les esclaves acceptent. Leur dignité force le respect des Blancs. Mais au moment du départ, on ne les embarque pas. Quinze ans plus tard, quand le bruit de ce forfait a couru tous les ports, on revient les chercher. Il ne reste que sept femmes et un enfant. À partir des archives maritimes, des fouilles archéologiques et d’un séjour sur l’île, Irène Frain raconte ce chapitre méconnu des droits de l’Homme, qui a conduit les consciences à l’abolition de l’esclavage

Auteur : Agrégée de lettres classiques, historienne, journaliste à Paris Match et écrivaine à succès, IRÈNE FRAIN a notamment publié Le Nabab (prix des Maisons de la Presse), Devi, Secret de famille (prix RTL-Grand Public), L’Inimitable et Le Royaume des femmes. Très attendu, Les Naufragés de l’île Tromelin est son nouveau livre. Son blog

Editeur : Michel Lafon

Fabuleux ce roman !

Grâce à Max Guérout, découvreur d’une histoire vraie maritime, I. Frain nous enchante pour cette journée de la femme. Elle nous conte l’histoire de ce bateau "l’Utile" qui va s’échouer sur l’île Tromelin, petit îlot inhospitalier à l’est de Madagascar à la fin du XVIIIème siècle. A son bord,  un équipage et des marins blancs mais aussi dans la cale, des esclaves noirs de contrebande. Irène Frain raconte le naufrage, la construction de ce bateau salvateur et l’abandon des noirs à cette langue de terre. Mais plus encore, elle reconstitue l’esprit de chacun avant et après le naufrage. On capte sous sa plume l’ambiance, les luttes entre certains hommes, les failles du capitaine, la langueur et le désespoir de certains et la ténacité des autres. On comprend le désarroi de Castellan, capitaine improvisé de cette aventure qui ne peut remplir son serment.

Les naufragés de l'île Tromelin, c'est aussi avant tout l'histoire d'une fraternité au sein d'un lieu inhospitalier.

Au-delà du roman que l’on lit d’une seule traite, c’est une histoire qui a fait son chemin puisque le récit des naufragés de "l’Utile" s’est propagée de port en port jusqu’en France, a trouvé des oreilles d'intellectuels de l'époque tel que Condorcet, pour aboutir à l’abolition de l'esclavage.

Et puis, plus récemment en 2006 et 2008, l’île fut explorée pour essayer de comprendre comment des hommes et des femmes malgaches ont pu survivre 15 ans dans de telles conditions.  C’est ce qu’on appelle l’"archéologie de la détresse": Confronter les mœurs et croyances malgaches de l’époque à la survie sur cette terre inhospitalière. Vous pouvez retrouvez tout le projet ICI, projet auquel étaient associés des scolaires.

C’est donc un livre passionnant à plus d’un titre pour les aficionados des aventures maritimes. Faute de pouvoir pour l’instant en savoir plus sur la "Boudeuse" et L"'Astrolabe" au large de l'Australie, on se rattrape oh combien, avec cette histoire qu’Irène Frain a magnifiquement racontée. Pour  cela, elle a décortiqué les archives et, Femme de la mer elle-même, est allée sur place pour humer l'environnement d'une telle terre. (station météo à l'heure actuelle)

Extraits :

« L’île est le sommet émergé d’un vieux volcan sous-marin.
Il s’est éteint il y a des millénaires.
La lave avait bouché l’orifice de sa cheminée.
Comme il se trouvait à fleur d’eau, les coraux l’ont vite colonisé.
Sous les vagues, les pentes du volcan sont très raides.
À deux encablures de l’île, l’abîme commence.
Et les grandes houles, les courants sans fin. Il faut vraiment jouer de malchance
pour se retrouver sur ce bloc de corail cerné par les déferlantes.
Ou n’avoir peur de rien. »

  • Irène Frain sera au salon du livre de Paris le 15 mars à 15 heures. D'autres lieux pour la rencontrer ICI

  • Pour vous faire une idée plus précise des conditions sur l'île, allez voir ce site :  les images d'Irene Frain lors de son séjour ainsi qu'une interview

Je tiens à remercier "chez les filles" et Michel Lafon  pour ce livre, un vrai bonheur de lecture!

chez_les_filles

Critiques diverses chez KeishaCathulu, Lou, Calepin, Liliba, Fantasio, Anne, Kathel...