C'est une histoire un peu confuse que celle de "The Fairy queen" créé en 1692. Ce sont plutôt des tableaux inspirés de "songe d'une nuit d'été" de Shakespeare, sur le thème des jeux de l'amour et du hasard. Un peu de paroles, comme au théâtre, du chant comme à l'opéra, des "masques" et beaucoup de danse, tels sont les ingrédients du menu de cette soirée au théâtre de Dijon.
La musique d'H. Purcell à moi la néophyte, me fait penser à celle de Cour (sans doute le clavecin), très enjouée et gracieuse. Cette oeuvre qui à l'origine durait 6 heures a été jouée mi-janvier à l'occasion de l'année Purcell (350 ans de sa naissance). Le Concert d'Astrée (qui réside à Lille), Emmanuelle Haïm et les danseurs dirigés par la mexicaine Vivian Cruz ont magnifiquement interprété cette oeuvre. Ils ont été très applaudis et nous sommes resortis heureux de notre soirée.


Découvrez Barbara Bonney, Sylvia McNair, Michael Chance, Robert Holl, Nikolaus Harnoncourt & Concentus musicus Wien!