onze_minutesPrésentation de l'éditeur :

Maria est une toute jeune Brésilienne du Nordeste. Elle, qui n’aspire qu’à l’Aventure, au grand amour, et travaille comme vendeuse dans un magasin de tissus, s’offre une semaine de vacances à Rio de Janeiro. Sur la plage de Copacabana, un Suisse lui propose de devenir danseuse de cabaret à Genève. Elle voit là le début d’un conte de fées, mais la réalité sera tout autre. Maria en vient à se prostituer : sans honte, puisqu’elle apprend à son âme à ne pas se plaindre de ce que fait son corps, et qu’elle s’interdit de tomber amoureuse. Après tout, la prostitution est un métier comme un autre, avec ses règles, ses horaires et ses jours de repos… Mais le sexe — tout comme l’amour — reste pour elle une énigme. C’est alors qu’elle rencontre un jeune peintre qui la trouble, car, s’il est aussi perdu qu’elle, il sait parler le langage de l’âme. Pour découvrir le sens sacré de la sexualité, Maria devra trouver le chemin de la réconciliation avec elle-même.



Je vais parler sexe ! Attention, ceux qui cherchent des photos, des descriptions voire des correspondants vont être déçus. Passez votre chemin.

Il s'agit du livre de Paulo Coelho "onze minutes". Autant le dire tout de suite 11 minutes c'est le temps moyen pour un rapport sexuel. Mais le livre n'a rien à voir ou presque rien à voir avec cela.
C'est un conte de fée car le livre commence par "il était une fois une prostituée qui s'appellait Maria". Il s'agit d'un conte de fée moderne et bien banal. Une jeune femme brésilienne à qui l'on fait espérer les paillettes et l'argent et qui se retrouve à tapiner pour survivre à Genève.
Ce que j'ai trouvé intéressant dans ce livre, ce n'est pas l'histoire elle-même : la galère pour aboutir au happy end, ce n'est pas très original. Ce sont les réflexions de cette fille et la trame de son évolution qu'elle pose par écrit après chaque journée. Ainsi pour découvrir l'amour elle va devoir se découvrir et cela passe par un chemin tortueux et poignant. J'ai aimé aussi la façon très fine et poétique de Paulo Coelho de décrire certaines scènes d'amour.
J'ai juste un doute sur la crédibilité d'une "sortie" aussi facile du système de la prostitution.
C'est donc un petit livre que l'on lit facilement en un peu plus de 11 minutes tout de même !