Et oui quelle aventure de se lancer à écrire, moi qui depuis un an papillonne de blog en blog, déposant ici ou là ma touche personnelle en guise de commentaire.

J'ai longuement hésité pour quatre raisons :

  • Par facilité, car il est je crois plus confortable d'être lecteur que blogueur
    - on réagit quand on veut
    - on réagit uniquement sur ce qui nous intéresse
    - on a rien à faire sinon lire
    - on n'exige rien de nous sinon la politesse.
  • Par peur de ne pas être à la hauteur. Quand je vois la qualité de certains blogs (dont certains dans ma "blogroll"), je ne peux pas rivaliser ; De plus, l'aspect technique de la création et de la gestion d'un blog me faisait peur (et continue d'ailleurs a me faire flipper)
  • Par souci de ne pas exposer ma vie privée. Je sais que ce blog ne va pas être visité par une multitude de personnes (soyons réaliste), néanmoins je tiens à conserver cet anonymat.
  • Enfin, j'ai le sentiment qu'exposer ses sentiments et son univers est une forme d'orgueil. Bon j'espère le faire en toute humilité.

Malgré tout cela, j'ai sauté le pas, Pourquoi ? par défi personnel, car je crois que  vouloir exprimer certaines choses à travers un blog exige une certaine rigueur, rigueur d'organisation, rigueur dans la pensée et dans l'écriture. Et j'en ai besoin !

Je n'ai jamais spécialement écrit ou rédigé quoi que ce soit (à part des notes ou rapports très professionnels tout de même) ; Aussi, ne m'en veuillez pas pour les fautes de français ou d'orthographe.

Veuillez aussi être indulgents si des problèmes techniques surviennent. Je sais à peine brancher une TV alors imaginez un peu mon état à la vue de tous les fils qui se baladent !

J'ai donc décidé de publier pour la première fois le jour de Pâques. Pourquoi ?

Pâques est pour les chrétiens le jour de la résurrection du Christ et c'est un nouveau départ ; je me suis dit que ce serait une bonne analogie.

L'arbre que vous voyez ci-après est un abricotier en fleurs que j'ai planté l'année dernière peu après notre arrivée en Bourgogne. J'en suis très fière. Il est vrai que j'ai surtout habité en appartement alors le jardinage est nouveau pour moi (je compte sur vous ).

Bref, j'espère que l'enracinement dans cette belle région qu'est la Bourgogne, sera à l'image de l'enracinement de cet abricotier et que nous grandirons ensemble ! (l'année dernière il a donné 3 abricots)

abricotier